Francisation

Que vous soyez une entreprise établie ou bien un jeune entrepreneur développant son projet d’affaires, le service de conseil en francisation des entreprises de la CCIRS est un incontournable pour vous !

Ce service est là pour vous guider dans vos besoins de francisation du personnel comme dans la mise en oeuvre de vos systèmes de communications internes et externes. Ceci vise à faciliter l’embauche et la rétention des employés ainsi qu’à assurer une totale conformité face aux différentes réglementations gouvernementales existantes.

                  À lire dans le magazine COMMERCE & industrie Rive-Sud:

                               « La francisation démystifiée » art.1

                               « La francisation démystifiée » art.2

« Une entreprise qui emploie au Québec 50 personnes ou plus durant au moins six mois doit s’inscrire à l’Office québécois de la langue française au plus tard six mois après cette période (Charte de la langue française, article 136). »

Dans cette optique, la Chambre de commerce et d’industrie de la Rive-Sud met son savoir-faire à contribution des PME.

Elle offre des ateliers qui visent à démystifier la démarche de francisation et à sensibiliser les entrepreneurs à l’importance de la Charte de la langue française.

Concrètement, nous vous invitons à en apprendre davantage sur :

  • Vos obligations à l’égard de la Charte de la langue française ;
  • La certification de francisation de l’OQLF ;
  • Les différentes étapes de la demande de certification ;
  • Les pratiques qui sont gages de réussite ;
  • La gestion de la diversité culturelle en entreprise.

Il est possible de recevoir la formation de manière personnalisée en prenant rendez-vous. Inscrivez-vous en communiquant par courriel avec Arnaud Le Gall ou par téléphone au 450 463-2121, poste 230.

Suivez-nous sur Facebook et sur Twitter pour connaître les dates de nos autres activités ainsi que les différents projets dans lesquels la CCIRS s’implique !

Ce programme est possible grâce à la participation financière de l’ OQLF ainsi que de celle du ministère de la Culture et des Communications.